Partage doctrinal du 28/10/2018

Partage doctrinal du 28/10/2018

Pactiser avec le diable, est-ce biblique ?

Nos frères africains nous racontent des histoires de pacte avec le diable qui garantissent le succès et la richesse pour un temps, qu’en dit la bible ?

Un passage semble aller dans ce sens.

Luc 4.5-7►

Et le diable l’ayant élevé, lui montra, en un instant, tous les royaumes de la terre ; et le diable lui dit : Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes ; parce qu’elle m’a été livrée et que je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. Et Jésus répondant lui dit : Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul.

Dans ce passage de la tentation de Jésus dans le désert, c’est un thème qui ressort.

Pourtant il faut se garder d’en faire une application directe, comme dans Faust (conte populaire allemand).

Pourquoi ?

Tout simplement car l’adversaire n’avance pas a visage découvert, ce serait trop simple !

2 Corinthiens 4.3-4►

Et si même notre Evangile est voilé, il est voilé en ceux qui périssent, en ceux dont le dieu de ce siècle a aveuglé les entendements, les incrédules, afin qu’ils ne fussent pas éclairés par la lumière du glorieux Evangile de Christ, qui est l’image de Dieu.

La première caractéristique de l’oeuvre de l’adversaire est l’aveuglement: c’est exactement ce que nous observons en cas d’attaque spirituelle qui passe par un frère, il est évidemment persuadé de servir Dieu.

2 Corinthiens 11.13-15►

 Car de tels hommes sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ ; et il ne faut pas s’en étonner ; car Satan lui-même se déguise en ange de lumière ; il n’est donc pas surprenant que ses serviteurs se déguisent aussi en serviteurs de justice ; mais leur fin sera selon leurs oeuvres. 

Evidemment c’est dans les églises que l’adversaire trouve un terrain de jeux idéal: tout ce qui permet de détourner de la Parole et du Saint-Esprit est bon à prendre.

La encore le père du mensonge adore passer par des “serviteurs de Dieu”.

Ne nous y trompons pas, c’est une réalité de la vie d’église.

Les églises qui tombent sous le joug de l’adversaire sont beaucoup plus fréquentes que les quelque églises déviantes que tout le monde montre du doigt.

Jean 8.43-47

Pourquoi ne reconnaissez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a point de vérité en lui. Quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur, et le père du mensonge. Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez point. Qui de vous me convaincra de péché ? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ?Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu ; c’est pour cela que vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes point de Dieu. 

La résistance à la Parole de Dieu est caractéristique d’un problème spirituel.

Gardons notre vigilance: le Saint-Esprit est un esprit de vérité et nous aide à comprendre ce qui se passe.

Au premier doute, appliquer le filtre de la Parole est salutaire: est-ce fidèle à la Parole ?

Par expérience un grand nombre de pratiques d’église ne résiste pas à cet examen, c’est dire l’ampleur du combat spirituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *